Voici notre runtime nouvelle génération pour le monitoring synthétique

Découvrez comment le nouveau runtime pour le monitoring synthétique simplifie le test des flux utilisateur et la détection des problèmes potentiels.

Publié Lecture : 4 min
Headshot of Aditi Phadke

Auteur : Aditi Phadke

Visualisation des moniteurs synthétiques

S'il est vrai que le monitoring des utilisateurs réels vous apporte des informations importantes sur les interactions des utilisateurs avec votre site, vous n'avez toutefois aucune visibilité sur les problèmes tant que vos utilisateurs ne sont pas impactés. Le monitoring synthétique vous permet de tester de façon proactive les flux qui passent par votre application pour pouvoir ainsi détecter et résoudre rapidement les problèmes de performance, et ce avant qu'ils ne touchent négativement l'expérience de vos utilisateurs finaux. Nous sommes heureux d'annoncer aujourd'hui la sortie d'un runtime nouvelle génération pour le monitoring synthétique, qui inclut des fonctionnalités mises à jour pour tester les flux utilisateur dans votre environnement de production et détecter les problèmes potentiels. Avec le lancement de notre runtime de monitoring synthétique nouvelle génération et la prise en charge des emplacements privés à venir plus tard cette année, New Relic s'engage à vous aider à améliorer votre pratique de l'observabilité grâce à des services mis à jour.

Avec le nouveau runtime de monitoring synthétique, les mises à jour des versions de navigateur sont plus faciles et plus fréquentes. Notre runtime nouvelle génération prend en charge la toute dernière version de Chrome (version 100) et permet de tester des applications modernes nécessitant des versions plus récentes de Chrome. Par ailleurs, nous continuerons de proposer des mises à jour des versions de navigateur pour permettre un fonctionnement fluide de vos moniteurs synthétiques.

Parmi les autres fonctionnalités, on peut citer un runtime synthétique amélioré qui utilise le module de requête de nœud got, une prise en charge async/await et une bibliothèque de timing personnalisée, vous permettant d'explorer de nouveaux cas d'utilisation de monitoring synthétique en réduisant la complexité des moniteurs requis. Vous trouverez ci-dessous des informations supplémentaires sur les nouvelles fonctionnalités : 

  • Nos types de moniteurs scriptés sont personnalisables afin de couvrir plus de protocoles, ce qui apporte une valeur énorme. De plus, notre nouveau runtime d'API scripté utilisera un module de requête de nœud got, mais nous continuerons à offrir une rétrocompatibilité pour le module de nœud de requête obsolète. Avec notre nouveau concept de runtime et les mises à jour de version cohérentes, il est désormais encore plus facile de suivre les performances des applications. Vous pouvez tester et respecter vos objectifs de fiabilité du niveau de service sans avoir à vous soucier de la solidité de vos moniteurs.
     
  • Vous pouvez maintenant utiliser l'API NerdGraph pour gérer tous les types de moniteurs, références sécurisées et emplacements privés. Ces nouveaux points de terminaison d'API peuvent aider à simplifier votre workflow en réduisant le nombre d'appels d'API requis pour la gestion programmatique des moniteurs.
     
  • Nous sommes conscients que l'écriture de code asynchrone dans JavaScript est difficile. Nous avons ajouté la prise en charge de la syntaxe async/await dans tous les types de moniteurs scriptés, ce qui facilite la gestion de votre code asynchrone et de vos moniteurs de navigateur scriptés.
     
  • À présent, vous pouvez suivre plus facilement le timing de diverses étapes dans vos moniteurs d'API scriptés. Avec la bibliothèque de timing personnalisée, vous pouvez envoyer des informations de timing personnalisées qui sont suivies dans l'affichage en cascade des résultats des moniteurs. Cette nouvelle fonctionnalité vous permet de rester progressivement en phase avec vos moniteurs.
     
  • Si vous utilisez déjà New Relic One pour le monitoring synthétique, vous vous demandez sans doute comment ces modifications impacteront vos moniteurs actuels. La toute dernière mise à jour a été conçue pour réduire le nombre de modifications à apporter à vos scripts de moniteurs lorsque vous effectuez une mise à niveau. Si vous n'êtes pas tout à fait prêt à faire des changements, vous pouvez continuer d'utiliser le runtime de monitoring synthétique actuel.

Vous pouvez réaliser la mise à jour vers le nouveau runtime pour le monitoring synthétique grâce à un simple menu déroulant.

Comment migrer vers le nouveau runtime

Si vous utilisez déjà le monitoring synthétique, nous vous recommandons de migrer vers le nouveau runtime. Nous avons ajouté de nouvelles adresses IP pour nos emplacements publics, à partir desquels nous exécutons des tests synthétiques afin d'assurer la disponibilité d'une application.

Pour accéder au nouveau runtime, vous devrez peut-être modifier des configurations afin d'autoriser le trafic provenant de nos nouvelles plages d'adresses IP, car tout nouveau moniteur créé ou mis à niveau pour utiliser ce runtime utilisera un nouvel espace IP. Ces nouvelles plages d'adresses IP ont été ajoutées à notre documentation sur les adresses IP publiques.

Une fois votre trafic configuré correctement, il vous suffira d'accéder à vos moniteurs existants et d'utiliser une liste déroulante pour migrer vers le nouveau runtime. Voici un petit didacticiel de Nerd Bytes qui vous explique comment procéder.

Vous pouvez aussi réaliser cette migration via l'API. Pour en savoir plus sur la  migration de runtime, reportez-vous à la documentation sur le monitoring synthétique.