Analysez les performances Kubernetes dans une seule interface

Publié Lecture : 5 min
John Withers headshot

Auteur : John Withers

Nous sommes fiers d'annoncer aujourd'hui la sortie de notre nouvelle expérience Kubernetes pour connecter les données de performances de l'application Kubernetes et des clusters dans une seule interface utilisateur dans Monitoring des performances des applications (APM) dans New Relic One. Cette nouvelle expérience vous aide à identifier et résoudre les problèmes dans les clusters Kubernetes et leurs applications associées, afin que vous puissiez déboguer plus rapidement et faire évoluer les ressources de l'infrastructure comme requis.

Pourquoi les développeurs doivent‑ils comprendre les performances des clusters ?

Kubernetes fait tomber les barrières entre application et infrastructure. Si vous êtes développeur, votre principal objectif est l'application et non les performances du cluster. Toutefois, les composants sous-jacents peuvent avoir un impact direct sur les performances de l'application.

La plupart des outils de monitoring placent les données des applications dans silos à partir des signaux de l'infrastructure, ce qui ne fonctionne pas dans les environnements Kubernetes. Notre nouvelle expérience intègre tout cela afin de vous permettre de facilement comprendre comment l'infrastructure Kubernetes impacte vos applications. Les changements apportés à l'interface facilitent l'affichage de tout le paysage de vos données télémétriques et fonctionnent ensemble pour toutes vos équipes.

Une expérience unique pour l'analyse des performances

Notre expérience Kubernetes comble ce manque en organisant les données de performance des applications et clusters dans une nouvelle interface utilisateur qui vous aide à développer des applications plus performantes. Cette nouvelle expérience place les capacités suivantes directement dans l'APM :

  • Une interface unique et organisée qui combine les données de performances de l'APM et du cluster Kubernetes et élimine ainsi le besoin de naviguer entre l'APM et le monitoring de l'infrastructure dans New Relic One pour corréler manuellement les données.
  • Un flot d'activité en temps réel qui vous alerte lorsque des événements Kubernetes et des problèmes critiques se produisent.
  • Les logs en un clic, et les métriques placées côte à côte (sélectionnable) pour corréler et examiner les anomalies de performance.

Corrélez les performances entre les applications et les clusters

Que vous déboguiez ou optimisiez les performances, la possibilité d'identifier tous les composants sous-jacents et de voir leur performance est essentielle. Notre nouvelle expérience APM-Kubernetes vous permet de comprendre comment les performances du cluster impactent vos applications. Du fait que nous associons les métadonnées de toutes vos entités, vous verrez les workloads, les déploiements, les daemonsets, les pods et les hôtes auxquels vos clusters sont associés.

Par exemple, lorsque la latence dépasse les limites acceptables, vous découvrirez peut-être que l'utilisation de la mémoire est trop élevée et que les pods sont OOMKilled en raison d'un manque de ressources de cluster. Vous trouverez ce type de comportement dans le résumé sur les pods et conteneurs ainsi que dans le flux d'activités avec les derniers changements apportés à l'interface utilisateur.

Le flux d'activité vous aide à comprendre les relations entre les performances de votre cluster et les événements sur ce dernier. Au fur et à mesure que les applications sont déployées, ces événements importants vous aident à comprendre leurs relations avec les performances du cluster et, en fin de compte, avec celles des applications. En outre, vous avez la possibilité de filtrer les événements pour que vous puissiez vous concentrer sur ce qui compte le plus lorsque des problèmes sont soulevés.

NEW RELIC KUBERNETES INTEGRATION
kubernetes logo

Pourquoi les développeurs doivent‑ils comprendre les performances des clusters ?

Kubernetes fait tomber les barrières entre application et infrastructure. Si vous êtes développeur, votre principal objectif est l'application et non les performances du cluster. Toutefois, les composants sous-jacents peuvent avoir un impact direct sur les performances de l'application.

La plupart des outils de monitoring placent les données des applications dans silos à partir des signaux de l'infrastructure, ce qui ne fonctionne pas dans les environnements Kubernetes. Notre nouvelle expérience intègre tout cela afin de vous permettre de facilement comprendre comment l'infrastructure Kubernetes impacte vos applications. Les changements apportés à l'interface facilitent l'affichage de tout le paysage de vos données télémétriques et fonctionnent ensemble pour toutes vos équipes.

Une expérience unique pour l'analyse des performances

Notre expérience Kubernetes comble ce manque en organisant les données de performance des applications et clusters dans une nouvelle interface utilisateur qui vous aide à développer des applications plus performantes. Cette nouvelle expérience place les capacités suivantes directement dans l'APM :

  • Une interface unique et organisée qui combine les données de performances de l'APM et du cluster Kubernetes et élimine ainsi le besoin de naviguer entre l'APM et le monitoring de l'infrastructure dans New Relic One pour corréler manuellement les données.
  • Un flot d'activité en temps réel qui vous alerte lorsque des événements Kubernetes et des problèmes critiques se produisent.
  • Les logs en un clic, et les métriques placées côte à côte (sélectionnable) pour corréler et examiner les anomalies de performance.

Corrélez les performances entre les applications et les clusters

Que vous déboguiez ou optimisiez les performances, la possibilité d'identifier tous les composants sous-jacents et de voir leur performance est essentielle. Notre nouvelle expérience APM-Kubernetes vous permet de comprendre comment les performances du cluster impactent vos applications. Du fait que nous associons les métadonnées de toutes vos entités, vous verrez les workloads, les déploiements, les daemonsets, les pods et les hôtes auxquels vos clusters sont associés.

Par exemple, lorsque la latence dépasse les limites acceptables, vous découvrirez peut-être que l'utilisation de la mémoire est trop élevée et que les pods sont OOMKilled en raison d'un manque de ressources de cluster. Vous trouverez ce type de comportement dans le résumé sur les pods et conteneurs ainsi que dans le flux d'activités avec les derniers changements apportés à l'interface utilisateur.

Le flux d'activité vous aide à comprendre les relations entre les performances de votre cluster et les événements sur ce dernier. Au fur et à mesure que les applications sont déployées, ces événements importants vous aident à comprendre leurs relations avec les performances du cluster et, en fin de compte, avec celles des applications. En outre, vous avez la possibilité de filtrer les événements pour que vous puissiez vous concentrer sur ce qui compte le plus lorsque des problèmes sont soulevés.

Détectez les anomalies plus rapidement

L'examen des anomalies peut s'avérer difficile et est compliqué par le fait que les données pertinentes sont éparpillées entre différentes interfaces utilisateurs, ou pire, entre différents outils. C'est pourquoi nous avons priorisé l'accès aux informations en un seul et même endroit. Outre les métriques de performance (CPU, mémoire, réseau et stockage), vous avez aussi accès aux logs pertinents afin de trouver l'élément à l'origine des changements de performance. Nous ajoutons des métadonnées qui relient vos logs avec les données de télémétrie Kubernetes associées, telles que les erreurs ou les données sur les performances du cluster, ainsi vous pouvez focaliser votre recherche sur les données précises qui vous permettent de comprendre ce qui impacte les performances de votre application.

Lorsque vous voulez corréler les performances sur toutes les métriques, utilisez les graphiques au bas de la page. Choisissez simplement deux métriques dans chaque menu déroulant des graphiques pour analyser leur corrélation, notamment entre average, max, et p95. Les graphiques étant développés avec NRQL, vous pouvez ouvrir les requêtes pré‑existantes dans un développeur de requêtes pour aller au-delà de ce que proposent ces graphiques et poser des questions sur vos données.

Les métriques suivantes peuvent être sélectionnées par l'utilisateur :

  • Utilisation du CPU (cores)
  • Utilisation du CPU (%)
  • Limitation du CPU (%)
  • Utilisation de la mémoire (octets)
  • Utilisation de la mémoire (%)
  • Reçu du réseau (Kbits)
  • Transmis par le réseau (Kbips)
  • Erreur réseau (par seconde)
  • Utilisation du stockage (octets)
  • Utilisation du stockage (%)
  • Nombre de redémarrages du conteneur

Lancez-vous dès aujourd'hui

La nouvelle expérience Kubernetes de New Relic est désormais disponible pour tous les utilisateurs de la plateforme. Démarrez dès aujourd'hui en allant sur l'APM et en sélectionnant « Kubernetes » sur la barre de navigation de gauche. Pour en savoir plus, consultez  notre page de documentation ou https://newrelic.com/fr/.